Dans un paysage politique et médiatique sous la dictature du politiquement correct, nous avons l’ambition de faire exister la droite dans le débat politique. La domination du PS sur la Wallonie et sur Bruxelles a produit des effets catastrophiques. Ecolo avec ses utopies et son communautarisme nous prépare des lendemains pires encore. L’alliance entre le PS, Ecolo et le MR au Parlement wallon souligne le glissement du MR vers le centre-gauche. Dans ce contexte qui empire aussi lentement que certainement, nous avons une responsabilité d’autant plus grande envers les générations futures : celle de faire entendre la voix de la raison !

Nous voulons :

  • Une immigration choisie, limitée, par quotas nationaux et professionnels et une intégration totale et obligatoire des nouveaux arrivants
  • Plus de sécurité, une police mieux équipée, plus efficace et plus respectée, une meilleure justice rendue plus rapidement, la fin de l’arriéré judiciaire, des sanctions réellement dissuasives et réellement appliquées.
  • Lutter contre le gaspillage de l’Etat (intercommunales, trop d’élus, fraudes sociales, dépenses injustifiées, etc.)
  • Protéger notre mode de vie européen en luttant contre la montée du communautarisme, la
  • généralisation de la violence et le recul constant sur nos principes.

Sous la bannière du député Alain Destexhe, nous avons rassemblé 42 000 électeurs aux élections régionales de 2019 en seulement quelques semaines de campagne, sans moyen financier et sans accès au médias, ceci grâce à la volonté de changer les choses. Bon nombre de députés siègent aujourd’hui dans les différents parlements en ayant fait moins de voix que de nos candidats, mais le système électoral est ainsi et nous refusons de baisser les bras. 

Nous voulons construire une droite forte, qui n’a pas peur d’assumer son identité et surtout de la défendre, qui ne tergiverse pas sur les problèmes de notre société, qui ose la vérité pour se donner une chance de reprendre le contrôle.